Visas : Information ou désinformation en cinq questions ?

PNG

1- Le consulat général de France refuse la grande majorité des demandes de visas ?

Désinformation ! 70 % des demandes de visas ont été acceptées en 2017. Ainsi, sur 52.000 demandes… 36.400 visas ont été délivrés.

Naturellement, ce ne sont pas les 7 personnes sur 10 ayant obtenu un visa qui se plaignent…

2- Une des causes principales de refus est liée à la fraude documentaire ?

Information ! La production de faux documents (acte d’état civil falsifié, faux compte bancaire, faux diplôme…) est endémique et vaut automatiquement un refus de visa.

Le fait de ne pas fournir l’ensemble des documents demandés est également une des principales causes de refus.

3- Les délais de prise de rendez-vous sont très longs ?

Désinformation ! Depuis le 1er mars 2016, date de l’externalisation de la demande de visas chez un prestataire privé, le délai moyen pour obtenir un rendez-vous est de 72 heures. Il pouvait aller jusqu’à 8 semaines il y a trois ans !

De juillet à octobre, ce délai est rallongé à plusieurs semaines car se cumulent les demandes pour voyages d’affaires, tourisme et études. Il convient d’anticiper sachant qu’un visa peut être sollicité 90 jours avant la date de départ.

4- Le Consulat général de France facilite la délivrance de visas longue durée pour certaines catégories de demandeurs ?

Information ! Hommes d’affaires du secteur formel, universitaires, décideurs de la sphère publique ou privée, artistes ou sportifs reconnus bénéficient de visas dits de circulation facilitant leur mobilité.

Il s’agit de la mise en œuvre des engagements du Président Macron visant à favoriser la mobilité des personnes qui nourrissent la relation entre la France et la Côte d’Ivoire, tout en luttant contre l’immigration irrégulière.

Ainsi, les visas de circulation d’une durée de quatre ans ont augmenté de 140 % !

5- Il est facile d’obtenir un visa quand on connait une personne qui dit « avoir ses entrées » auprès d’un agent du consulat général ou de l’ambassade ?

Désinformation ! Ne vous laissez surtout pas abuser par les intermédiaires en tous genres qui prétendent faciliter vos démarches par le biais d’une relation personnelle… ou en dehors des procédures habituelles.

Il s’agit le plus souvent d’escroqueries, plus ou moins élaborées, qui ont pour unique objet de vous voler, sans aucune garantie d’obtenir un visa.

Par ailleurs, des poursuites judiciaires sont également susceptibles d’être engagées par l’autorité consulaire.

publié le 06/08/2018

haut de la page