Visite de Jean-Pierre Raffarin, Président de la Fondation « Leaders pour la Paix »

Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre français, s’est rendu à Abidjan les 18 et 19 mars en tant que Président de la Fondation « Leaders pour la Paix ». Tertius Zongo, ancien Premier ministre burkinabé, Kanwal Sibal, ancien Secrétaire indien aux Affaires étrangères, ainsi que Ouided Bouchamaoui, prix Nobel de la Paix 2015, faisaient également partie de la délégation.

Les « Leaders pour la Paix » ont pu échanger avec le gouvernement ivoirien et la société civile pour évoquer l’importance du multilatéralisme et la construction de la paix.

Le lundi 18 mars 2019, Jean-Pierre Raffarin a été reçu par le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara. Ils ont discuté de l’engagement de la Côte d’Ivoire pour la paix.

Entretien du Président de la République, Alassane Ouattara avec Jean-Pierre Raffarin - JPEG

La délégation de la Fondation pour la Paix a ensuite été reçue par le Ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, pour un déjeuner sur le rôle de la diplomatie en faveur de la paix.

L’après-midi du lundi 18 mars a été consacrée à un échange avec des représentants de la jeunesse à l’Université Félix Houphouët-Boigny, en présence du Ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mamadou Touré, et du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Albert Toikeusse Mabri.

L’ancien Premier Ministre a ensuite été reçu à la Résidence de France pour une présentation du « hub » franco-ivoirien pour l’éducation.

Le mardi 19 mars, un Peace Laboratory sur le thème « Les Femmes et la Paix » a été organisé pour faire des propositions innovantes sur le rôle des femmes dans la prévention des conflits, la gestion des crises et la reconstruction des pays en guerre. La Ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté, Mariatou Kone, la Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Ramata Ly-Bakayoko, ainsi que la Secrétaire d’État chargée des Droits de l’Homme, Aimée Zebeyoux étaient présentes.

publié le 25/03/2019

haut de la page