Visas : questions d’actualité !

JPEG
Pour répondre à de nombreuses interrogations, vous trouverez ci-après de précieuses informations :

1 – Une augmentation constante de la demande de visas pour la France

-  De 2013 à 2017 : + 81 %

-  De 2016 / 2017 : + 21 %

-  01/01/2018 au 30/07/2018 : + 12 %

En 2017, 52.000 demandes déposées avec… un taux de délivrance de 70 % !

2 – La « Période haute » de mi-mai à mi-octobre

Cumul de trois flux de demandes :

-  Celles pour raisons professionnelles.

-  Celles pour cause de vacances.

-  Celles pour cause d’études (où une consultation des services parisiens est obligatoire).

Ces différents flux, limités dans le temps et importants en volume, induisent des délais plus longs en matière de prise de rendez-vous (cinq semaines au plus fort de la demande au lieu des 24 à 72 heures en période basse) et de traitement alors que le service des visas du consulat général de France instruit actuellement… 350 dossiers par jour !

3 – Que faire ?

-  Anticiper : Une demande de visa peut être introduite 90 jours avant la date de départ. Force est de constater que les demandes relatives pour les vacances et souvent pour des motifs professionnels sont exprimées avec une anticipation quasi inexistante.

Si c’est plus difficile pour les demandes de visas pour études conditionnées souvent par l’obtention du diplôme, le fait d’avoir déjà payé l’inscription dans un établissement universitaire et l’hébergement ne lie pas l’autorité consulaire dans sa décision de délivrance ou pas du visa.

-  Patienter : Le service des visas traite avec toute la célérité requise, mais en saison haute, des délais supplémentaires et incompressibles sont induits, notamment en raison du nombre très importants des demandes et de la diversité de leurs natures.

Tout en rappelant qu’une demande de visa ne peut être considérée comme une « simple formalité », nous tenons à vous assurer de notre engagement et de notre mobilisation, compte tenu des contraintes inhérentes à la « haute saison ».

publié le 20/09/2018

haut de la page