Visas : information ou désinformation en cinq questions... Episode 3 !

PNG

1- Un refus de visa implique automatiquement un refus de visa lors d’une prochaine demande.

Faux ! Toute nouvelle demande est analysée à l’aune des documents produits. Aucun demandeur n’est condamné… à un perpétuel refus.

2- Un visa peut être refusé alors que le demandeur en avait déjà obtenu plusieurs par le passé.

Vrai ! Le fait d’avoir obtenu précédemment des visas n’exonère pas le demandeur de fournir un dossier complet à chaque nouvelle requête. Soyez vigilant car : « dossier bâclé = dossier refusé ! ».

3- L’obtention des visas répond à certaines données statistiques.

Faux !
Aucun visa n’est délivré ou refusé sur la base d’indicateurs statistiques. Toute demande est étudiée de façon individuelle au regard des seuls justificatifs fournis.

4- La police aux frontières exige des documents complémentaires alors que le voyageur est déjà en possession de son visa réglementaire.

Vrai ! Comme indiqué sur le papillon apposé dans le passeport face à la vignette visa, un voyageur doit être en mesure de fournir un certain nombre de justificatifs (ressources, hébergement, assurance…) à son arrivée dans l’espace Schengen si la police aux frontières les demande.

5- Un demandeur pacsé avec un ressortissant français obtient de plein droit un visa.

Faux ! Contrairement aux conjoints étrangers mariés à des ressortissants français, il n’existe pas de catégorie de visa particulière pour les demandeurs ayant conclu un Pacte civil de solidarité (Pacs) avec un(e) Français(e).

publié le 09/11/2018

haut de la page