Visas : information ou désinformation en cinq questions... Episode 2 !

JPEG

1- Un visa de circulation d’une année permet de se maintenir en France sur la totalité de la période ?

Désinformation ! Les règles du temps de séjour Schengen fixent la durée maximum de présence sur le territoire français à 90 jours par période de 180 jours.

Ne pas respecter strictement ces délais peut entraîner un refus d’embarquement au départ d’Abidjan.

2- Les procédures de prise de rendez-vous sont complexes ?

Désinformation ! En un clic ou un coup de fil, rien de plus simple… 52.000 personnes l’ont fait en 2017 !

Vous pouvez prendre un rendez-vous sur le site du prestataire VFS GLOBAL ou sur la plateforme FranceVisas : http://www.vfsglobal.com/France/CI/

Une réponse vous est donnée immédiatement et le rendez-vous donné oscille entre un jour en période basse (mi-octobre à mi-mai) jusqu’à un peu plus d’un mois en période haute (mi-mai à mi-octobre).

3- Un visa peut être refusé alors que le demandeur en avait déjà obtenu plusieurs par le passé ?

Information ! Le fait d’avoir obtenu précédemment des visas n’exonère pas le demandeur de fournir un dossier complet à chaque nouvelle requête.

Soyez vigilant et veillez à fournir toutes les pièces demandées afin de ne pas vous exposer à un refus.

4- La police aux frontières exige des documents complémentaires alors que le voyageur est déjà en possession de son visa réglementaire ?

Information ! Comme indiqué sur le papillon apposé dans le passeport face à la vignette visa, un voyageur doit être en mesure de fournir un certain nombre de justificatifs (ressources, hébergement, assurance…) à son arrivée dans l’espace Schengen.

5- Les motifs de refus ne sont pas explicites ?

Information / Désinformation ! Chaque refus est accompagné d’une notification motivant la décision à partir de réponses – types numérotées.

Cependant, la réglementation et le nombre élevé de demandes ne permettent pas de communiquer les raisons précises du refus.

publié le 10/09/2018

haut de la page