Un pompier français mobilisé après la coulée de boue d’Anyama

PNG#Onestensemble

Le 18 juin 2020, de fortes pluies se sont abattues sur le district d’Abidjan, et tout particulièrement sur la commune d’Anyama. Elles ont entraîné un important glissement de terrain et balayé une vingtaine de maisons, déplacé de nombreuses familles et endommagé la voie ferrée. Le 20 janvier, le bilan provisoire est de 13 personnes décédées et la liaison Abidjan-Ouaga par voie ferroviaire est interrompue pour plusieurs jours.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, M. VAGONDO DIOMANDE et le Ministre d’état, ministre de la défense, M. HAMED BAKAYOKO se sont rendus sur les lieux de la catastrophe.

Dans le cadre de la coopération française de sécurité intérieure, un coopérant français, officier supérieur de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, a été engagé sur les lieux du drame à la demande des autorités ivoiriennes pour conseiller les forces dans les opérations de secours.

Cet engagement est le reflet de la coopération française de sécurité civile, tournée vers le secours aux personnes. Elle s’est accentuée au printemps 2020 avec la pandémie du COVID-19. Le renforcement des capacités opérationnelles et d’équipements de l’office national de la protection civile et de la brigade des sapeurs-pompiers militaires de Côte d‘Ivoire se poursuit en 2021 avec un appui ciblé à la gestion de crise.

PNG

publié le 09/07/2020

haut de la page