Retrait des passeports et des cartes d’identité… à savoir absolument !

PNG

1/ Tout titre d’identité et de voyage doit être retiré dans un délai de 3 mois à compter de sa mise à disposition (envoi par le consulat général d’un SMS ou d’un courriel de notification).

Passé ce délai, le titre pourra être détruit, sans possibilité de remboursement. Ce délai, peut être prolongé de manière dérogatoire, pour répondre à un évènement exceptionnel et imprévisible (comme cela a été le cas pour les titres établis au début de la crise sanitaire liée à la COVID 19).

2/ En cas de non réception de la notification de mise à disposition du titre dans le délai qui vous a été annoncé (3 à 6 semaines selon qu’il s’agisse d’un renouvellement ou d’une première demande), vous êtes invités à contacter par courriel le service de l’administration des français en joignant à votre message la copie du récépissé qui vous a été remis lors de la demande.

Vous serez alors informés sur l’état d’avancement de votre demande et vous pourrez, le cas échéant, prendre un rendez-vous pour le retrait du titre. Aucune réponse n’est communiquée à ce sujet par téléphone ni par les agents de l’accueil consulaire qui n’ont pas accès à ces informations.

Attention : votre titre est conservé dans le service où vous avez déposé votre demande et ne peut en aucun cas être retiré dans un autre lieu.

3/ Le document est remis en main propre, contre signature et après comparaison des empreintes (des demandeurs âgés de 12 ans et plus).

Ainsi, pour le retrait d’un document dont le bénéficiaire est mineur : présence obligatoire du mineur s’il est âgé de 12 ans ou plus, accompagné de son représentant légal lui-même muni d’une pièce d’identité.

Il vous est demandé de ne pas vous faire accompagner de votre enfant si celui-ci est âgé de moins de 12 ans.

4/ Des mesures relatives à la lutte contre la Covid-19 doivent être respectées : port du masque obligatoire, être en possession d’un stylo et se présenter seul (sauf pour les mineurs et les personnes à mobilité réduite pour qui un seul accompagnant est admis) et... ponctualité impérative.

publié le 03/08/2021

haut de la page