Mission de Jean-Paul Moatti en Côte d’Ivoire

Le Professeur Jean-Paul Moatti, Président Directeur Général de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), s’est rendu en Côte d’Ivoire du 6 au 10 juin 2016. L’objectif de ce déplacement était de faire, avec les autorités ivoiriennes et l’ambassade de France, un premier bilan du partenariat scientifique entre l’IRD et la Côte d’Ivoire, trois ans après la signature d’un accord de siège avec le gouvernement ivoirien et deux ans après la mise à disposition par la Côte d’Ivoire d’un bâtiment de représentation sur le campus de l’Université Félix Houphouët-Boigny (UFHB) et l’affectation d’un représentant résident.

Rencontre des équipes scientifiques à Bouaké

Près de la moitié des agents expatriés de l’IRD sont basés à Bouaké, au sein de l’Institut National de Santé Public / Institut Pierre Richet (INSP/IPR) et de l’Université Alassane Ouattara (UAO). Tous réalisent des recherches dans le domaine des maladies à transmission vectorielle (essentiellement le paludisme, la trypanosomiase humaine africaine et les arboviroses), sous l’angle de l’entomologie médicale, de la parasitologie, de l’immunologie ou encore de l’anthropologie médicale. Le Professeur Jean-Paul Moatti s’est donc naturellement rendu à l’UAO pour y rencontrer son Président, le Professeur Lazare Poame, et visiter les laboratoires avec lesquels l’IRD collabore : le Centre d’Entomologie Médicale et Vétérinaire (CEMV), le Centre de Recherche pour le Développement (CRD) et la Chaire Unesco de Bioéthique (CUB). Jean-Paul Moatti n’a pas manqué de se rendre également à l’IPR pour faire le point sur l’état d’avancement des collaborations entre les six agents de l’IRD et leurs homologues ivoiriens.

Le passage du Directeur Général de l’IRD à Bouaké aura été aussi marqué par sa participation à la cérémonie de remise de diplômes aux étudiants de la promotion 2015-2016 du Master International (UAO / Université de Montpellier) d’Entomologie médicale et vétérinaire, dont la remise du 100ème diplôme au major de la promotion.

Deux ans après la signature de deux accords-cadres avec l’UAO et l’INSP/IPR, la collaboration avec ces deux instituts tient ses promesses avec de nombreux pro-grammes de recherche en cours et en projet, des financements conséquents et une grande visibilité des actions menées, au niveau national mais aussi régional. Un pro-jet de laboratoire mixte international (LMI) devrait permettre de donner dès 2017 encore plus de visibilité aux actions menées par ces équipes franco-ivoiriennes dans le domaine des maladies à vecteurs.

Signature des accords-cadres pour la coopération scientifique entre la France et la Côte d’Ivoire

Reçu en audience par le Professeur Ramata Ly-Bakayoko, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Jean-Paul Moatti a pu faire le point sur les collaborations en cours et à venir entre l’IRD et le ministère. A l’occasion de cette rencontre, la ministre et le Président Directeur Général de l’IRD ont signés huit accords-cadres et conventions de recherche.

Signature des accords-cadres et conventions entre le Professeur Jean-Paul Moatti et la Ministre Ramata Ly-Bakayoko - PNG

Rencontre des équipes scientifiques à Abidjan

Après Bouaké, Jean-Paul Moatti a poursuivi son séjour à Abidjan. Il a visité les locaux de la représentation de l’IRD et échangé avec les sept agents titulaires sous contrat local. Au cours d’une seconde réunion, il a rencontré l’ensemble des agents expatriés de l’IRD à Abidjan et leurs principaux partenaires ivoiriens : ceux de l’UFHB (dont le CIRES, Centre ivoirien de recherche en sciences sociales et le LAPA-MF, Laboratoire de physique de l’atmosphère et de mécanique des fluides), ceux de l’Université Nangui Abrogoua (UNA), ceux du programme PAC-CI (Site de l’Agence nationale de recherches sur le Sida et les hépatites virales - ANRS) et ceux du Centre de recherche Océanologique (CRO).

Dans la continuité de son déplacement à Abidjan, Jean-Paul Moatti a également rencontré le Directeur de l’Agence française de développement (AFD) en Côte d’Ivoire, Bruno Leclerc. Parmi les collaborations en cours figurent en bonne place celles que l’IRD entretient au travers du Contrat de désendettement et de développe-ment (C2D) en matière de recherche, de formation et de valorisation. Le Chef de projet du C2D pour l’enseignement supérieur et la recherche, Mohammadou Mera-wa, a rappelé les termes de références du premier C2D signé avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en octobre 2013, et a dressé un rapide bilan des activités en cours. Il a ensuite évoqué la deuxième phase du C2D qui a débuté dans le courant du mois de juillet 2016. Pour cette deuxième phase, l’AFD et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ont renouvelé leur confiance à l’IRD en lui confiant la gestion et l’animation de quatre des huit sous-volets du volet recherche du C2D, pour un montant de 2 630 000 euros.

publié le 06/02/2018

haut de la page