Les formations internationales de l’ENA et des IRA

Chaque année depuis plus de soixante ans, l’Ecole nationale d’administration (ENA) accueille des élèves de tous les continents et les prépare aux responsabilités qui les attendent aux niveaux national, européen et international. Pas moins de 3 400 élèves étrangers en provenance de 128 pays ont déjà été formés par l’ENA.
Les Instituts régionaux d’administration (IRA), qui forment les attachés et le corps d’encadrement constituant la colonne vertébrale de l’administration française, ont également ouvert leurs portes aux agents publics et fonctionnaires étrangers.

Ainsi, 3 cycles de formation de longue durée sont proposés :

le Cycle International Long (CIL) de l’ENA
Pour une durée de seize mois, le CIL s’adresse aux fonctionnaires juniors et aux futurs fonctionnaires après dérogation. Cette formation diplômante est associé à trois parcours de masters professionnalisants en « Communication des institutions publiques », « Action publique en Europe » et « Administration publique générale » organisés par l’ENA en partenariat avec de prestigieuses universités françaises : Paris CELSA ; Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et l’Université de Strasbourg.

le Cycle International de Perfectionnement (CIP) de l’ENA
S’adressant aux fonctionnaires seniors, cette formation diplômante de huit mois est couplée à deux parcours de masters professionnalisants en « Administrations et affaires internationales » et « Administrations et finances publiques » également organisés par l’ENA en partenariat avec l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’Université de Strasbourg.

le Cycle International des IRA (CiIRA)
Le CiIRA dure huit mois et concerne les fonctionnaires juniors et seniors. Les IRA offrent également la possibilité aux fonctionnaires étrangers de préparer, parallèlement à leur scolarité à l’IRA, un master.

La procédure de sélection est commune aux cycles de l’ENA et des IRA.

Les candidats intéressés doivent exercer des responsabilités de niveau supérieur, être parfaitement francophones, maîtriser l’anglais et disposer d’un niveau master 1 ou équivalent. Ils devront en outre trouver les ressources nécessaires à leur formation car aucune bourse d’études ne sera accordée. Chaque candidat est donc invité à joindre à son dossier un engagement à prendre totalement en charge sa formation, ou une attestation de prise en charge de son administration s’il devait bénéficier d’une bourse ou d’une aide nationale en cas de réussite, ou un document justifiant de l’aide d’autres bailleurs.

publié le 06/12/2017

haut de la page