Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite - Dîner de Gala

Le 2 mars 2019, sous le haut patronage de l’ambassadeur de France, Gilles Huberson, l’ Association ivoirienne des médaillés de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite français (AIMLHONM) organisait un diner de gala dans le cadre prestigieux de la Résidence de France.

Plus de 150 convives ont participé à cette soirée à l’invitation du général Louhes, président de l’ AIMLHONM, en présence de l’Amiral Alain Coldefy, président de la Société des membres de la Légion d’honneur, et M. Michel Lebon, président de l’Association nationale des membres de l’Ordre national du Mérite français.

Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite - Dîner de Gala
Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite - Dîner de Gala
Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite - Dîner de Gala
Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite - Dîner de Gala

Le général Louhes a au cours de son discours lancé un appel à la mobilisation autour des initiatives de promotion du civisme et de la citoyenneté, en s’appuyant en particulier sur l’expérience des associations mères de France.

L’Amiral A. Coldefy s’est dit fier de parler au nom de 50 000 membres de l’association, dont 5 000 étrangers répartis dans 62 pays. « Notre devoir est de concourir au prestige de l’ordre, et de promouvoir les valeurs qu’il représente : honneur, patrie, solidarité, et bien sûr développer cette solidarité ».

L’ambassadeur de France Gilles Huberson, après avoir salué l’initiative des organisateurs, a rappelé les liens très forts unissant la France et la Côte d’Ivoire.

Créée en 2014 à l’initiative du président Michel Tizon, l’AIMLHONM est une section mixte des Associations des deux ordres nationaux français, la Société des membres de la Légion d’honneur, et l’Association nationale des membres de l’Ordre national du Mérite. Elle a pour mission de rassembler les médaillés de deux ordres nationaux français en vue de travailler activement au rayonnement de ces ordres en Côte d’Ivoire, d’œuvrer pour la création et la consolidation d’une chaine de solidarité autour des médaillés les plus nécessiteux et de ceux qui sont en situation de détresse, mener des actions de bienfaisance à l’échelle nationale dans le cadre de l’éducation, la santé et des affaires sociales, et de participer activement au renforcement des liens historiques d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et la France.

publié le 12/03/2019

haut de la page