Le Groupe d’Amitié France-Côte d’Ivoire de l’Assemblée Nationale Française en visite en Côte d’Ivoire

Dans le cadre d’une invitation de l’Assemblée nationale ivoirienne à l’occasion de l’ouverture de la session ordinaire le 1er avril, une délégation du groupe d’Amitié de l’Assemblée Nationale française, dont sa Présidente Marie Lebec, accompagnée des députés Mireille Robert, Patrice Verchere et Bruno Fuchs, s’est rendue en Côte d’Ivoire du 31/03 au 05/04/19.

Les députés français ont ainsi pu échanger avec leurs homologues du groupe d’amitié ivoirien, présidé par Oulla Privat, vice-président de l’Assemblée nationale. La délégation a été reçue en audience par le Président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro.

Ouverture de la session ordinaire de l'Assemblée nationale
Visite de Cémoi
Réunion Club Durable
Projet Agora
INPHB
Institut judiciaire
Projet métro
Sport Koumassi
Réunion Agri
Orange fab
Réunion avec le ministre de l'Agriculture

Au cours de cette visite, la délégation a également visité plusieurs projets soutenus par la coopération française en Côte d’Ivoire.

- Visite d’un tronçon du parcours du futur métro d’Abidjan :
Les députés français ont découvert une partie du trajet du futur métro d’Abidjan. La société Sitarail leur a présenté ses activités et son projet de réhabilitation de la voie Abidjan-Ouagadougou. Cette séquence a permis aux parlementaires de mesurer la complexité des travaux et des libérations d’emprise à mener pour la construction de cette infrastructure de transport structurante au milieu de la ville d’Abidjan.

- Visite du chantier du projet « Agora » porté par le Fasep Winwin Afrique à Koumassi et visite d’un club de sport :
La délégation a été accueillie sur le chantier de l’Agora à Koumassi pour une présentation du projet. Cette visite a permis aux députés de constater l’avancement des travaux de construction d’un stade multifonctionnel dans la commune populaire de Koumassi à Abidjan. Ce projet a bénéficié d’un FASEP de près de 800 000€. Elle a ensuite assisté à une cérémonie sportive et festive du Club sportif de Koumassi, où s’entraînent de nombreux champions de judo de la fédération ivoirienne. Cette séquence a permis aux parlementaires de mesurer l’impact social d’un projet soutenu par des financements français.

- Rencontre avec les responsables de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire :
La Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), principal représentant du patronat ivoirien, a reçu la délégation parlementaire dans ses locaux. Cette rencontre a permis aux députés de rencontrer des représentants du patronat ivoirien et d’échanger sur la diversité de l’économie ivoirienne et sur les avantages de la future zone de libre-échange du continent africain. La question de la formation professionnelle de la jeunesse a également été abordée.

- Rencontre avec la communauté d’affaires française :
La délégation du groupe d’amitié France-Côte d’Ivoire de l’Assemblée Nationale a présidé une réunion de travail avec un groupe restreint de représentants de la communauté d’affaires française en Côte d’Ivoire. Les entrepreneurs ont présenté les enjeux de concurrence des pays émergents en Côte d’Ivoire, d’accès à la commande publique et le dispositif d’appui français dans le pays. La rencontre s’est poursuivie par un cocktail à la Résidence de France avec l’ensemble de la communauté d’affaires, au cours duquel de nombreux entrepreneurs ont pu échanger sur le rôle du groupe d’amitié parlementaire et sur l’objet de la venue des députés en Côte d’Ivoire.

- Réunion sur le thème de la « Ville durable » :
La question de la ville durable en Côte d’Ivoire était au centre d’une réunion à l’Ambassade de France. Cette rencontre a permis d’exposer les enjeux des secteurs de l’eau, de l’assainissement, de la gestion des déchets, et de l’énergie. Les parlementaires ont également pu prendre connaissance des actions du Club Abidjan Ville Durable. Enfin, les chercheurs de l’Institut pour la recherche et le développement (IRD) ont présenté un projet d’observatoire de recherche sur les interactions eaux-sociétés dans le district d’Abidjan.

- Visite de l’incubateur d’Orange Côte d’Ivoire et présentation de la French Tech Abidjan :
Les députés ont rendu visite aux entrepreneurs de l’Orange Fab, l’accélérateur de start-up d’Orange Côte d’Ivoire, situé à Abidjan. Cette séquence dédiée à l’écosystème numérique a débuté par une présentation du marché et de l’opportunité du transfert d’argent mobile (mobile money).
Par ailleurs, le nouveau conseil d’administration de la French Tech Abidjan a été présenté à la délégation, suite à la labellisation officielle de la communauté French Tech d’Abidjan le mercredi 3 avril. Il s’agissait de la première réunion officielle de la nouvelle version de la communauté French Tech de Côte d’Ivoire. Ces temps d’échange ont permis aux membres de la délégation de découvrir l’écosystème florissant des nouvelles technologies en Côte d’Ivoire.

- Agriculture :
Après un entretien avec le Ministre de l’Agriculture, qui a présenté les principaux secteurs agricoles du pays, la délégation a rencontré trois entrepreneurs français dans le cacao, la banane et la filière du thon. Les députés ont également pu débattre de ces sujets avec des experts venant de l’AFD, du Cirad et de l’association Nitidae. La découverte du secteur s’est poursuivie avec la visite de l’usine Cémoi à Yopougon.

- Visite du chantier du stade construit pour la Coupe d’Afrique des Nations 2023 :
Ce contrat majeur est un exemple de partenariat entre des entreprises françaises de renommée internationale, conjuguant leurs expertises pour remporter des marchés d’infrastructure en Côte d’Ivoire. Il réunit Sogea-Satom pour le génie civil, Baudin Chateauneuf, entreprise de rénommée internationale spécialisée en charpente métallique ; Alcor Equipements, entreprise spécialisée dans les tribunes métalliques ; Egis, le maître d’œuvre, leader dans les études des infrastructures sportives ; et SCAU, un architecte de renommée internationale. Le groupement est complété par un architecte reconnu en Côte d’Ivoire, DSY.

- Visite de l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB) :
Ce groupement de grandes écoles ivoiriennes est une institution majeure de l’enseignement supérieur ivoirien, grâce notamment à l’appui de la France à travers les C2D. L’INPHB a signé de nombreux partenariats avec des établissements français de renom (Polytechnique, Centrale Lyon, École nationale d’aviation civile, Paris Dauphine, Montpellier Sup Agro, Lycée Louis le Grand, etc.) pour la rénovation de ses curricula de formation. Il délivre de ce fait de nombreux double-diplômes et est un élément majeur du Hub franco-ivoirien pour l’éducation.

- Visite du nouvel Institut National de Formation Judiciaire (INFJ) :
Ce projet financé par le C2D a été conçu par un consortium d’architectes et de bureaux d’études ivoiriens et français : ATAUB ARCHITECTES/CARET/CICOP-CI qui en assure également la maitrise d’œuvre. Il se trouve sur le terrain où la future cité judiciaire de Yamoussoukro sera construite et pour laquelle l’INFJ sera le premier établissement. Pour la formation initiale, l’INFJ aura la capacité d’accueillir et de former 500 étudiants répartis dans les quatre grandes écoles de formation. Pour la formation continue, l’objectif est de recevoir 2 000 participants par an. L’INFJ sera non seulement un centre de formation d’excellence aux métiers judiciaires mais aura également la capacité d’offrir aux étudiants des services de restauration, d’hébergements et des aménagements sportifs.

publié le 15/04/2019

haut de la page