La Côte d’Ivoire a officiellement éliminé la trypanosomiase humaine africaine (THA) comme problème de santé publique

JPEG

La Côte d’Ivoire a été certifiée jeudi 25 mars par l’OMS pour avoir éliminé la Trypanosomiase Humaine Africaine (ou maladie du sommeil) #THA, comme problème de santé publique. La Côte d’Ivoire devient ainsi le deuxième pays endémique en Afrique à avoir éliminé la Trypanosomiase Humaine Africaine, après le Togo !
L’Ambassadeur de France, SEM Jean-Christophe Belliard, a participé à la cérémonie d’annonce officielle de cette élimination aux côtés du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, du représentant résident de l’OMS, du Représentant de l’IRD et de tous les acteurs impliqués dans la recherche et dans la lutte contre la THA.

La THA ou maladie du sommeil est due à un parasite, le trypanosome, transmis à l’Homme lors de la piqûre de la mouche tsé-tsé. Si moins de 1 000 cas sont rapportés annuellement depuis 2018, environ 65 millions de personnes sont toujours exposées à un risque d’infection dans 37 pays d’Afrique centrale et occidentale.
Bravo aux équipes du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, aux chercheurs français et ivoiriens et à l’OMS qui collaborent depuis des années pour éliminer cette maladie !

Les résultats spectaculaires de ces dernières années ont en effet été obtenus grâce à un soutien important de la recherche, qui a permis d’adapter les outils et les stratégies de lutte tout au long du processus d’élimination.

Fiers de nos équipes IRD, impliquées dans cette lutte dans le cadre du partenariat historique entre l’Institut Pierre Richet de Bouaké (IPR-INSP) et l’IRD (UMR IRD-CIRAD INTERTRYP) et qui participent au comité de pilotage national qui coordonne la recherche et la lutte pour l’élimination de la THA en Côte d’Ivoire.

C’est maintenant l’interruption de la transmission en 2025 qui est visée par la Côte d’Ivoire.

Mieux connaitre la maladie du sommeil avec le film Vaincre la maladie du sommeil, un défi pour la recherche réalisé par l’IRD :

publié le 29/03/2021

haut de la page