Journée internationale de Lutte contre les mutilations génitales féminines

A l’occasion de la Journée internationale de Lutte contre les mutilations génitales féminines, le Ministère de la femme, de la famille et de l’enfant, l’ONU Femmes, l’UNFPA, l’Institut français de Côte d’Ivoire et l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire ont organisé une cérémonie le mercredi 06 février 2019 à Abidjan.

Journée internationale de Lutte contre les mutilations génitales féminines - JPEG

En présence de la Ministre de la femme, de la famille et de l’enfant Ramata Ly-Bakayoko, de la représentante pays de l’UNESCO Anne Lemaistre, des représentants des différentes missions diplomatiques en Côte d’Ivoire (France, Etats-Unis, Turquie, Russie, Espagne) et des agences des Nations Unies (ONU Femmes, PNUD, UNFPA), cette rencontre a enregistré la participation massive des chefs et leaders traditionnels et religieux, des associations de femmes, des organisations de la société civile et des jeunes étudiantes des Instituts de formations et d’éducation féminine.

Les discours de la représentante de l’UNESCO et de la Ministre de la femme, de la famille et de l’enfant ainsi que la motion des chefs traditionnels ont permis de souligner l’engagement et la volonté de tous de lutter contre cette pratique et de trouver des synergies d’action efficaces.

Une pièce de théâtre a été représentée en introduction du débat, permettant de revenir sur les conséquences de cette pratique mais également sur la législation existante en ce domaine.

Journée internationale de Lutte contre les mutilations génitales féminines - JPEG
Journée internationale de Lutte contre les mutilations génitales féminines - JPEG

publié le 08/02/2019

haut de la page