Expertise France recrute un(e) expert(e) en migrations

Description de la mission

L’expert/e en Côte d’Ivoire accompagne et appuie les institutions partenaires ivoiriennes dans la programmation et la mise en œuvre des plans de travail annuels.
Plus particulièrement, il/elle assure :

- Sur le volet technique
• L’appui aux partenaires dans la mise en œuvre d’actions pilotes en matière de mobilisation de la diaspora pour l’investissement productif et le développement du pays ;
• La facilitation des échanges entre parties prenantes et la planification, la mise en œuvre et le suivi des actions pilotes en matière de territorialisation des politiques migratoires ;
• Le suivi de la réalisation de la cartographie de la diaspora ivoirienne dans le cadre d’une subvention EF-OCDE ;
• La facilitation des échanges entre la Côte d’Ivoire et le Maroc sur les questions liées à la réinsertion des citoyens de retour afin de comparer les expériences et les besoins et identifier les pistes d’actions en termes de développement des politiques publiques sur des sujets prioritaires (rapatriement d’urgence, accueil et orientation, logement, santé, éducation, travail etc.) ;
• L’appui à la réalisation d‘actions pilotes dans le domaine de la réinsertion ;
• L’accompagnement des agences pour l’emploi dans l’amélioration de leurs services aux candidats à l’émigration professionnelle ;
• L’accompagnement et la supervision des actions menées en matière de volontariat Sud-Sud.

- Sur le volet gestion de projet, il/elle :
• assure un suivi de proximité des prestations de services ainsi que de la mise en œuvre des actions pilotes et des actions des prestataires ;
• élabore, avec l’appui du chargé de projet à Paris/Rabat, les contenus des termes de référence, des appels d’offres et des lignes directrices pour les actions pilotes (expertises, partenariats, prestations) ;
• accueille et accompagne les expertises court terme sur la réalisation des actions pilotes (actions directes vers les migrants, études, formations, prestations diverses)
• en coopération avec le CP à Paris, rédige les rapports, notes et documents demandés par les bailleurs et nécessaires à la bonne réalisation du projet ;
• a un rôle de représentation d’EF dans le cadre du projet face aux bailleurs et aux partenaires en Côte d’Ivoire ;
• est relais des outils et actions de communication du projet ainsi que de la visibilité des financements UE du projet, conformément au plan de communication du projet et aux orientations de la GIZ, DUE

Qualifications et compétences

• Diplôme pertinent dans le secteur du développement, de l’économie, des relations internationales, des sciences sociales et politiques
• Diplomatie, sens des relations humaines, grande capacité d’adaptation
• Excellentes capacités rédactionnelles et organisationnelles
• Pratique courante du français (lu, écrit, parlé) (le français est la langue de travail du projet).
• Maîtrise du pack office (word, excel, powerpoint)

Expérience professionnelle

Le/la candidat/e retenu/e justifiera d’une expérience significative sur les thématiques suivantes : migration & développement ; intégration des migrants ; migration légale et auto entreprenariat ; retour et réinsertion.
• Au moins 5 ans d’expérience dans la mise en œuvre et la coordination de projets internationaux, impliquant un fort volet d’appui institutionnel
• Expérience d’au moins 3 ans dans le secteur des politiques publiques en matière de migrations, le renforcement des capacités institutionnelles, le suivi évaluation des politiques publiques et des processus interministériels
• Expérience professionnelle significative en Côte d’Ivoire et/ou dans la zone Afrique de l’Ouest, notamment sur la thématique des migrations
• Expérience reconnue dans la coordination d’activités, impliquant de multiples acteurs
• Expérience de coordination de projets financés par l’Union Européenne
• Bonne connaissance de la coopération bilatérale de la France et multilatérale

Informations complémentaires

• Lieu de la mission : Abidjan avec des missions ponctuelles en régions, à Rabat ou à Paris
• Durée : maximum de 700 jours répartis sur 3 ans
• Date de prise de fonction : dès que possible (sous réserve de signature du contrat de subvention du projet)

• Candidatures à envoyer sous référence : 16GDH0C217/ Expert CIV Date limite de candidature : 1er Septembre 2018 Documents à envoyer à : tiguida.camara@expertisefrance.fr

Documents à fournir


• CV
• Lettre de motivation
• Articles ou publications courtes sur la thématique (facultatif)
Les candidats devront indiquer l’entreprise/entrepreneur qui pourrait être amené à conclure le marché avec Expertise France.
Le processus de sélection des manifestations d’intérêt se fera en deux temps :
• Dans un premier temps, une liste restreinte sera établie librement par Expertise France.
• Dans un deuxième temps, les candidats sélectionnés pourront être conviés à un entretien.

Les honoraires seront négociés avec le ou la candidat(e) retenu(e).

Description du projet

Financé par le FFU et mis en œuvre par la GIZ et Expertise France, le projet « Coopération Sud-Sud en matière de migrations » a pour objectif de renforcer la coopération entre le Maroc, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal en matière de politiques migratoires dans les domaines suivants : migrations et développement ; protection des droits des migrants et mobilité sud-sud ». Il s’agit notamment de favoriser le partage d’expériences, d’approches et d’expertises entre parties prenantes institutionnelles, administratives et non-gouvernementales des 4 pays impliqués. Le projet vise ainsi à accompagner les autorités, et plus particulièrement le Ministère Délégué auprès du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration et ses homologues ivoirien, malien et sénégalais dans l’opérationnalisation et la mise en œuvre des protocoles d’entente signés entre le Maroc et chacun de ces trois pays d’Afrique de l’Ouest.
Le projet est articulé autour de 3 volets :
• Le renforcement de la coopération Sud-Sud en matière de migrations et développement, en particulier sous l’aspect des politiques et pratiques de mobilisation des diasporas, aux niveaux national, régional, et local.
• Le renforcement de la coopération Sud-Sud en matière de protection des droits des migrants sous l’aspect de l’intégration et de la réintégration.
• L’amélioration de la mobilité Sud-Sud dans une approche triple gagnante (pays d’origine, pays d’accueil et migrants), y compris la mobilité des professionnels, des étudiants, des stagiaires et des volontaires

publié le 13/08/2018

haut de la page