Escale du Mistral et du Ventôse à Abidjan du 10 au 14 novembre 2018

Escale du Mistral et du Ventôse à Abidjan du 10 au 14 novembre 2018
Escale du Mistral et du Ventôse à Abidjan du 10 au 14 novembre 2018

La silhouette particulièrement reconnaissable du bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral a fait son retour dans le port d’Abidjan ce samedi 10 novembre 2018, en compagnie de son escorte la frégate de surveillance Ventôse, pour une escale de 4 jours.

Cette escale vient ainsi conclure, avant le retour vers la France, deux mois et demi de déploiement dans le golfe de Guinée dans le cadre de la mission Corymbe 143.

Si le précédent passage du BPC Mistral à Abidjan au mois d’octobre avait été l’opportunité pour trois officiers ivoiriens d’un embarquement d’une dizaine de jours pour parfaire leur formation en participant notamment aux exercices quotidiens avec l’équipage, cette nouvelle escale n’en fut pas moins riche en interactions avec la marine ivoirienne, mais aussi avec les représentants de la communauté française en Côte d’Ivoire.

Dans ce cadre, le lundi 12/11 fut l’occasion d’un repas officiel à bord du BPC Mistral sous la présidence de l’ambassadeur de France à Abidjan, monsieur Gilles Huberson, à qui furent rendus les honneurs sous le commandement du capitaine de vaisseau Vincent Sébastien, commandant du BPC. Etaient entre autres conviés le général Touré Sékou, chef d’état-major des armées de Côte d’Ivoire, l’amiral Djakaridja Konaté, chef d’état-major de la marine ivoirienne et monsieur Abroulaye Fofana, secrétaire permanent du comité interministériel de l’action de l’état en mer.

Sur le plan opérationnel, les deux navires français se sont déployés de San Pedro, dans le cadre de l’exercice Grand African Nemo, qui a permis à 19 Nations du golfe de Guinée partenaires du processus de Yaoundé d’entraîner leurs unités dans les différents domaines relevant de l’action de l’état en mer et de la sécurité maritime. Deux patrouilleurs de la marine ivoirienne, assistés d’un aéronef de l’armée de l’air ivoirienne, ont ainsi pu jouer deux scénarios de pêche illicite et de lutte contre la pollution.

Le débriefing général de l’exercice suivi d’une cérémonie de clôture s’est déroulé à bord du BPC Mistral le samedi 10 en présence des acteurs de la sécurité maritime régionale (CRESMAO, CRESMAC, représentants de centres multinationaux de coordination ou de marines étrangères, projet européen GoGIN).

Le mardi 13 novembre 3 périodes d’instruction opérationnelles (formations) dans le domaine de l’amphibie, des transmissions et de la sécurité ont été réalisées par la marine française au profit de la marine ivoirienne.

Enfin, les spécialistes en transmission radio du BPC ont pu mener un audit technique des installations radios du centre opérationnel d’Abidjan ainsi qu’à bord d’un des patrouilleurs de la marine ivoirienne.

L’ensemble de ces actions concourt à renforcer les liens fraternels qui unissent les marines ivoirienne et française.

publié le 22/11/2018

haut de la page