Concours de plaidoirie et pièce de théâtre sur le thème de la forêt à l’IFCI

Concours de plaidoirie et de slam « Moi Président, je m’engage à protéger la forêt »

JPEG

En partenariat avec l’ONG Wild Chimpanzee Foundation (WCF), un concours de plaidoirie et de slam « Moi Président, je m’engage à protéger la forêt » a réuni les collégiens et lycéens du Lycée Jules Verne le lundi 9 avril à l’Institut Français de Côte d’Ivoire.

L’Ambassade de France félicite l’ensemble des participants pour l’excellence de leur prestation et leur engagement dans le club environnement de leur établissement. Ce concours a permis de faire émerger les leaders de demain qui veilleront à la préservation et à la réhabilitation des forêts.

Le jury, présidé par M. Ahoulou Kouame, coordinateur du projet REDD+, a remis le prix aux trois vainqueurs : un voyage d’étude dans la forêt de Tai et la réalisation d’un documentaire de sensibilisation.

L’Ambassade de France remercie l’ensemble des membres du jury : M. Ahoulou Kouame coordinateur du projet REDD+, Mme Emma Normand directrice régionale de l’ONG WCF, M. Bee Jo Président du collectif "Au nom du slam", M. Luis Marques réalisateur, M. Marc Anthelme Kouadio de l’Association IDEF, Mme Flore Hazoumé écrivaine.

JPEG

Pièce de théâtre - « Sauvons la forêt du Cavally »

En partenariat avec l’ONG Wild Chimpanzee Foundation (WCF), la pièce de théâtre « Sauvons la forêt du Cavally » de Luis Marques a été jouée à l’Institut Français de Côte d’Ivoire le mercredi 11 avril, devant un public composé de plus de cinq cent élèves des écoles La Farandole, Jean Mermoz, du Collège moderne du Plateau et du Lycée international Enko.

Cette pièce vise à sensibiliser sur les conséquences de la déforestation, spécifiquement de la forêt classée du Cavally, pour la culture du cacao. En mettant en scène les différents acteurs impliqués dans le processus de déforestation mais également ceux qui s’impliquent dans la lutte contre ce phénomène, Luis Marques attire l’attention des jeunes sur l’importance de préserver l’environnement, notamment des forêts, pour garantir le développement durable de la Côte d’Ivoire.

Un échange, particulièrement instructif et dynamique, a eu lieu entre les élèves et Emma Normand, responsable de l’ONG WCF en Côte d’Ivoire, Ilka Herbinger, responsable des programmes pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale de l’ONG WWF (World Wildlife Fund), et Luis Marques, le metteur en scène.

JPEG

publié le 12/04/2018

haut de la page