114 milliards pour les infrastructures routières ivoiriennes, les transports en commun et la prévision météo

En complément à son appui à la mise en œuvre urgente du plan gouvernemental de riposte sanitaire Covid 19, la France via l’AFD mobilise ses équipes et ses ressources pour accompagner la Côte d’Ivoire dans la mise en œuvre de son Plan National de Développement, via le financement de projets d’infrastructures structurants qui assureront l’accès des populations aux services essentiels et avec des retombées économiques directes pour les décennies à venir.
C’est l’objet de trois conventions signées le 28 mai 2020 par M. Adama Coulibaly, Ministre de l’Economie et des Finances, M. Moussa Sanogo, Ministre auprès du Premier Ministre chargé du budget et du portefeuille de l’Etat, Son Excellence M. Gilles Huberson, Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire et M. Emmanuel Debroise, Directeur de l’agence AFD d’Abidjan
Ces trois conventions entre l’AFD et l’Etat de Côte d’Ivoire actent un montant total d’engagement de 113,5 milliards de FCFA (173MEUR). Les fonds permettront de financer des projets prioritaires avec un impact économique direct pour l’ensemble des habitants de Côte d’Ivoire.

  • - Le premier financement, d’un montant de 36 milliards de FCFA, s’inscrit dans la continuité de la politique de désenclavement et de facilitation des débouchés commerciaux mise en œuvre par le Ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier.
  • - Le deuxième financement, d’un montant de 59 milliards de FCFA et sous l’égide du Ministère des transports et l’Autorité de la Mobilité Urbaine du Grand Abidjan permettra la construction d’une ligne de bus à haut niveau de service entre Yopougon et Bingerville en partenariat avec la Banque Mondiale.
  • - Le troisième financement, d’un montant de 18,4 milliards de FCFA, cible le renforcement des capacités de prévision météorologique de la SODEXAM, avec des retombées économiques directes attendues pour la productivité agricole et la gestion des risques d’inondations.

La mise en œuvre de ces ambitieux programmes, dans un contexte particulièrement contraint, témoigne de la volonté partagée de maintenir le rythme soutenu de la coopération franco-ivoirienne.

JPEG

publié le 09/07/2020

haut de la page