Evènements

  • Le président de l’OFAC-CI rencontre le consul général – 12 novembre 2018

    Le 12 novembre 2018, le consul général a reçu le président de l’Organisation des Fils des Anciens Combattants de Côte d’Ivoire (OFAC-CI), Monsieur Al Hassann Demba.

    Les différentes commémorations du centenaire de l’armistice de « la Grande Guerre » ont constitué un des volets abordés lors de cet entretien.

    La qualité des relations entre l’OFAC-CI et le consulat général mais aussi la volonté commune de les densifier ont également été soulignées.

    Pour en savoir plus sur l’OFAC-CI.

    lire la suite

  • Fermeture du consulat général au public le 15 novembre 2018 - Journée nationale de la Paix

    Le consulat général de France à Abidjan reste joignable en dehors des horaires d’ouverture uniquement en cas d’urgence avérée (arrestation, hospitalisation, décès d’un ressortissant français).

    Le numéro de permanence à contacter, par les ressortissants français uniquement, est : +225 07 07 05 21.

    Pour en savoir plus

    lire la suite

  • Osez PEGASE... la page de l’expatriation des Français de l’étranger !

    Le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères dispose d’une page Facebook dédiée aux Français de l’étranger et à ceux qui préparent leur expatriation.

    Vous y trouverez des informations pratiques et concrètes sur les démarches consulaires ainsi que des liens utiles pour répondre aux questions que vous vous posez quand vous résidez à l’étranger sur la santé, la protection sociale, la retraite, la scolarité française et de nombreux autres sujets.

    Autant de thèmes qui constituent les différentes facettes d’une même réalité... celle d’une expatriation réussie.

    Pour en savoir plus.

    lire la suite

  • Instants choisis du parcours d’une Française de Côte d’Ivoire : Nadège TUBIANA

    Nadeige Tubiana, Directrice générale de TRACE CÔTE D’IVOIRE : Affaires et plaisir à Abidjan…

    Abidjan pour les affaires !

    C’est en 2007 que je foule le sol ivoirien pour la toute première fois.

    En poste à TRACE depuis son lancement en 2003, je suis investie d’une nouvelle mission : « Développer la marque en Afrique ».

    A Abidjan, j’ai aussitôt un véritable coup de foudre pour le dynamisme des affaires, l’hospitalité, la sympathie des gens que je rencontre et l’ambiance des nuits d’Abidjan.

    Durant ce 1er séjour, je n’ai quasiment pas dormi. J’étais sollicitée pour des rencontres dès 7 heures du matin pour finir dans des réceptions ou des maquis jusqu’à tard la nuit. Le Plateau, la Zone 4, la Rue Princesse, les 2 plateaux n’avaient plus aucun secret pour moi.

    Ce premier voyage m’aura permis d’évaluer le potentiel de la ville et du pays. J’ai envie dès lors de m’engager davantage.

    En 2012, alors que je fais des allers-retours réguliers pour des prospections, je me résous à faire simple et pragmatique : poser mes valises.

    Je déménage donc en février 2013 avec quatre cantines et deux valises dans un appartement meublé au plateau.

    Bien intégrée dans l’industrie du divertissement, je ne perds pas de vue mon objectif. Je travaille déjà à lancer un nouveau média en ville.

    Les efforts paient puisqu’en 2014, TRACE obtient la meilleure note de l’appel d’offres lancé par la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) pour une fréquence radio commerciale et nationale. Il faut alors entreprendre un énième chantier : lancer la radio.

    En novembre 2015, c’est entourée d’une équipe de jeunes ivoiriens et de collaborateurs du siège, que je fonds en larmes au lancement de TRACE FM. 

    Aujourd’hui, j’ai réalisé mon défi : une radio faite entièrement par des Ivoiriens (je suis la seule « étrangère »). Plus d’une vingtaine de jeunes ivoiriens, que ce soit en stage ou par des recrutements, ont été formés par TRACE FM.

    C’était un des objectifs que je m’étais fixé et que j’avais exprimé dans le dossier d’appel d’offre. Révolutionner mais aussi former à de nouveaux métiers.

    Abidjan pour le plaisir !

    Je suis restée à Abidjan parce que c’est finalement une ville qui me correspond. Elle est cosmopolite et dynamique. Elle laisse sa chance à tous, pourvu qu’on le veuille et qu’on y travaille.
    J’y ai mes amis aujourd’hui, mon confort aussi. Ma nouvelle vie est ici.

    Et puis c’est quand même agréable de pouvoir se dire le vendredi : « Demain je vais à la plage ! ». Ex-parisienne, il m’était difficile de faire ce genre de plan spontané en pensant aux lignes de RER.

    J’habite dans un quartier résidentiel, calme et convivial à la fois. J’aime particulièrement son accessibilité et le fait qu’il soit entouré d’une diversité d’activités (galeries d’art, bars, maquis, boutiques…).

    Je savoure les dîners qui se terminent bien souvent tard le week-end, et les apéros improvisés avec des amis. Je ne m’ennuie pas.

    En m’installant à Abidjan je n’ai pas renoncé à grand-chose finalement.

    Mes amis et mes parents me rendent assez souvent visite et je voyage régulièrement à Paris pour mon travail.

    « Paname » sera toujours dans mon cœur. Je suis et je resterai toujours une parisienne (difficile de perdre cet accent parigot d’ailleurs). Mes petits cafés en terrasse, mes visites d’expositions, mes sessions shopping, je les retrouve quand j’y vais.

    TRACE FM est disponible sur la fréquence 95.0 FM, via l’application mobile TRACE RADIO, et en streaming sur www.trace.ci

    lire la suite

  • Accord de partenariat entre Air Côte d’Ivoire et le consulat général – 30 octobre 2018

    Le 30 octobre 2018, le consul général de France et le directeur général d’Air Côte d’Ivoire ont signé un accord de partenariat en matière de visas destiné à favoriser la mobilité professionnelle de leurs personnels vers la France.

    Cet accord permettra notamment de faciliter les mises à niveau spécifiques et obligatoires relatives au transport aérien pour les pilotes, les hôtesses ou les stewards.

    Un dispositif spécifique (guichet dédié, interlocuteurs identifiés…) permettra de contribuer à la satisfaction de l’objectif fixé par le Président Macron lors de sa venue à Abidjan en novembre 2017 : accroître la mobilité des personnes qui contribuent à conforter les relations entre la France et la Côte d’Ivoire.

    lire la suite

  • 2 conventions STAFE signées ! – 29 octobre 2018

    Le consul général a signé le 29 octobre 2018 deux conventions de subvention dans la cadre du fonds de Soutien au Tissu Associatif des Français à l’Etranger (STAFE). Celui-ci vise à appuyer les projets d’associations locales de Français de l’étranger.

    La première a été signée avec l’Association Française de Bienfaisance de Côte d’Ivoire (AFBCI) afin d’aider à l’insertion de jeunes en situation d’échec scolaire.

    La seconde avec l’Association des Antillais et Guyanais de Côte d’Ivoire (AAG CI) dans le cadre de la journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions.

    Une troisième, en cours de signature, concerne l’agrandissement et la rénovation du collège Cours Sévigné.

    Nous reviendrons ultérieurement sur la mise en oeuvre de ces appuis.

    lire la suite

  • Visas : information ou désinformation en cinq questions... Episode 3 !

    1- Un refus de visa implique automatiquement un refus de visa lors d’une prochaine demande.

    Faux ! Toute nouvelle demande est analysée à l’aune des documents produits. Aucun demandeur n’est condamné… à un perpétuel refus.

    2- Un visa peut être refusé alors que le demandeur en avait déjà obtenu plusieurs par le passé.

    Vrai ! Le fait d’avoir obtenu précédemment des visas n’exonère pas le demandeur de fournir un dossier complet à chaque nouvelle requête. Soyez vigilant car : « dossier bâclé = dossier refusé ! ».

    3- L’obtention des visas répond à certaines données statistiques.

    Faux !
    Aucun visa n’est délivré ou refusé sur la base d’indicateurs statistiques. Toute demande est étudiée de façon individuelle au regard des seuls justificatifs fournis.

    4- La police aux frontières exige des documents complémentaires alors que le voyageur est déjà en possession de son visa réglementaire.

    Vrai ! Comme indiqué sur le papillon apposé dans le passeport face à la vignette visa, un voyageur doit être en mesure de fournir un certain nombre de justificatifs (ressources, hébergement, assurance…) à son arrivée dans l’espace Schengen si la police aux frontières les demande.

    5- Un demandeur pacsé avec un ressortissant français obtient de plein droit un visa.

    Faux ! Contrairement aux conjoints étrangers mariés à des ressortissants français, il n’existe pas de catégorie de visa particulière pour les demandeurs ayant conclu un Pacte civil de solidarité (Pacs) avec un(e) Français(e).

    lire la suite

  • Rencontre avec la communauté française de Grand-Bassam - 23 novembre 2018 à 18h30

    Le vendredi 23 novembre 2018 à 18h30, le consul général de France et ses collaborateurs rendront visite à la communauté française de Grand Bassam, à l’hôtel restaurant « La Commanderie » au quartier France, sis dans la rue à gauche entre le centre céramique et le restaurant la Nouvelle Paillote, en venant de la salle Jean-Baptiste Mokey.

    Cette rencontre sera aussi l’occasion de déguster des produits fabriqués localement par des artisans français ou européens (Huitres et poisson fumé par la société Huitrivoire, liqueurs et rillettes par la société l’Eléphant Gourmand, mignardises sucrées et salées par JMT Resto, pâtisseries fine par Jeanny Douceur, accras et aumônières de poisson par La Commanderie, vins de l’Oenophile Bassam, chocolats par Choco + et une animation par Tom le Magicien !

    Chaque ressortissant est invité, s’il le souhaite, à venir avec une préparation caractéristique de sa région.

    Cette soirée verra aussi le lancement de l’association : « Grand Bassam Accueil ». Celle-ci a pour objet l’accueil, l’entraide, le divertissement et l’adaptation des Français et francophones nouvellement arrivés ou pas dans la commune de Grand Bassam.

    A bientôt !

    lire la suite

  • Mise à jour du répondeur téléphonique du consulat général - Octobre 2018

    Le consulat général a réalisé la mise à jour de son répondeur téléphonique en prenant en compte certains changements (externalisation de la demande de visas, mise en place du système : « rendez-vous »… ) et en simplifiant les différents messages (attente, nationalité et état civil…).

    Cette actualisation a pour objet de mieux vous guider et de répondre à vos principales attentes même si l’usage du site internet du consulat général est fortement recommandé.

    Pour mémoire, deux agents sont dédiés à l’accueil du public (24.000 personnes reçues en 2017), à la réponse aux courriels et à la réponse téléphonique./.

    lire la suite

  • Rumeurs et humeurs !

    Face aux rumeurs et fausses nouvelles de tous sortes, nous vous rappelons que seul le site officiel du consulat général de France fait foi : https://ci.ambafrance.org/-consulat-

    N’hésitez pas à le consulter et ne relayez pas des informations non vérifiées.

    Le consulat général est amené, dans certains cas spécifiques et ponctuels, à communiquer par sms ou par courriels avec nos compatriotes inscrits au registre des Français à l’étranger.

    Pour la communauté française de passage inscrite sur Ariane, c’est le centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères à Paris qui a vocation à envoyer un sms, reprenant celui envoyé par le consulat général.

    Par ailleurs, diffusé désormais à plus de 13.000 personnes, le bulletin hebdomadaire d’informations du consulat général vous donne, chaque vendredi matin, des nouvelles sur l’actualité consulaire du moment.

    Enfin, l’ambassade de France et le consulat général de France se réservent le droit de porter plainte contre ceux qui propageraient de fausses informations en faisant croire que celles-ci émanent des autorités françaises.

    lire la suite

haut de la page